Combiner crédit immobilier et achat aux enchères, les avantages

Acheter un bien immobilier aux enchères est à la portée de tous et peut d’ailleurs être l’occasion de réaliser une opération intéressante. Comme pour un achat immobilier classique, il est possible de contracter un crédit immobilier pour ce faire. Attention toutefois, ce type d’acquisition n’est pas assorti de conditions suspensives.

Ventes judiciaires, domaniales et notariales

Un bien immobilier peut être proposé aux enchères pour plusieurs raisons. Cela peut faire suite à une décision de justice. Elle peut être consécutive à un divorce qui ne trouve pas de solution amiable, à une saisie en cas de prêt immobilier non remboursé, ou à la mise en liquidation judiciaire d’une entreprise. On parle dès lors de vente immobilière judiciaire. À noter que ce type de ventes aux enchères n’est pas accessible à tous. Dans certains cas, pour enchérir, les particuliers, de même que les professionnels de l’immobilier, doivent impérativement signer un mandat avec un avocat spécialisé.

D’autres ventes aux enchères dites domaniales, sont organisées par l’Etat. Il est souvent possible d’enchérir directement depuis une plateforme en ligne, pour acquérir toute sorte de biens : outillage, véhicules, et même biens immobiliers. Les maisons et appartements proposés sont pour la plupart à l’état d’abandon ou de successions vacantes. Les ventes immobilières domaniales offrent l’avantage de ne pas être soumises aux frais de notaire.

Le notaire peut d’ailleurs lui aussi organiser une vente aux enchères, à la demande de clients pressés ou ne souhaitant pas faire appel à une agence immobilière par exemple.

Pour participer à une vente aux enchères, il faut dans tous les cas, remettre en début de séance un chèque de banque appelé chèque de consignation. Son montant est défini par un pourcentage de la mise à prix du bien. Il est en moyenne de 20 % pour les ventes judiciaires, de 5 % pour les ventes domaniales et de 10 à 20 % pour les ventes notariales. En fin de séance, il est rendu à l’acheteur s’il ne remporte pas l’enchère.

Achat immobilier aux enchères : des biens originaux à des prix attractifs

Il est tout à fait possible de contracter un crédit immobilier pour faire l’acquisition d’un bien immobilier aux enchères. Il est dans ce cas préférable de faire le point avec sa banque ou son courtier en amont de la vente, afin de définir sa capacité d’emprunt. L’établissement financier peut en outre délivrer un accord de principe, ce qui permet de sécuriser la transaction et de connaître le délai de déblocage des fonds.

Les ventes immobilières aux enchères ne sont, en effet, pas assorties d’une condition suspensive pour l’obtention d’un prêt immobilier. Autrement dit, même si l’acquéreur voit sa demande de financement refusée, il doit s’acquitter de la somme puisque la vente est maintenue. En moyenne, le règlement doit être effectué dans un délai de 30 à 60 jours après la vente. Il peut toutefois être allongé, mais une majoration au taux légal est dans ce cas applicable. A noter qu’après la vente, d’autres acquéreurs peuvent surenchérir pendant dix jours. La nouvelle offre doit alors être supérieure d’au moins 10 % par rapport à l’offre initiale.

Les ventes immobilières aux enchères offrent de nombreux avantages comme l’absence de frais d’agence. Elles permettent également d’accéder à des biens atypiques, à des prix qui peuvent être jusqu’à 20 % inférieurs à ceux du marché.

Alexandre LAMARCHE – Groupe Serenity

Partager cette annnce